Epilepsie et jeux vidéos: comment vaincre l’addiction ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Depuis quelques années maintenant, on retrouve beaucoup la notion d’épilepsie liée au monde du jeu vidéo. Il vous est même peut-être déjà arrivé une fois de tomber sur des mentions réservées aux épileptiques dans les scènes au démarrage de certains jeux.

Toutefois, ces scènes ne découragent souvent pas les plus têtus, qui n’arrivent pas à se détacher de leur manette. Retrouvez dans cet article quelques pistes pour protéger vos proches épileptiques qui souffrent de l’addiction aux jeux vidéo.

Epilepsie et jeux vidéos: comment vaincre l’addiction ?

L’épilepsie et le facteur jeu vidéo

De nombreuses études ont été menées pour découvrir le lien entre les jeux vidéo et les crises épileptiques. Les résultats sont souvent partagés et ne traduisent pas d’une fatalité absolue.

Toutefois, l’on reconnaît que les épileptiques photosensibles sont directement atteints par la diffusion de jeux vidéo. Les couleurs, les lumières, les flashs et les effets induits dans les scènes animées provoquent des réactions électro-encéphalographies qui mènent à des crises d’épilepsie.

Les sujets non photosensibles eux sont protégés d’une certaine manière. En effet, ces sujets ne démontrent pas de réactions épileptiques face à la diffusion de jeux vidéo. Ils sont cependant plus fébriles lorsqu’ils sont fatigués, ou étendent leurs sessions de jeux.

Certaines études ont aussi démontré l’apport de la fréquence de rafraîchissement des écrans de jeux comme facteurs à risque. Plus la fréquence d’affichage est élevée, moins les risques de crises sont élevés.

De plus, les études qui ont porté sur les distances d’affichage face aux écrans ont révélé que la distance standard d’un mètre causerait moins de risques que la distance de 50 cm, souvent privilégiée par les joueurs.

Ainsi toutes les études ont démontré que les jeux vidéo pouvaient déclencher dans certaines conditions, des crises épileptiques. Toutefois, elles ne peuvent pas être considérées comme une cause de ces crises.

Si un de vos proches n’arrive pas à lâcher prise sur une addiction aux jeux vidéo, il faudra lui venir en aide, afin qu’il ne dégrade pas sa santé.

La prévention des crises épileptiques avec les jeux vidéos

Comme toute addiction, la dépendance aux jeux vidéo est un trouble psychologique qu’il faut prendre très au sérieux. Cette situation est d’autant plus importante si le joueur souffre d’épilepsie.

La première étape à effectuer est la prise de conscience avec votre proche. Il faut qu’il se rende compte que cette situation est clairement une dépendance, qu’elle ne le mènera nulle part, mais surtout que les conséquences peuvent être très graves pour sa santé.

La deuxième consiste en une réintégration du sujet aux activités de la vie. Dans ce processus, votre proche doit bénéficier de votre présence et de votre assistance pour ne pas sombrer dans la solitude et retourner à ce qu’il veut, sa console de jeux et son écran.

Il ne s’agit pas de lui interdire les jeux vidéo, mais de lui faire lâcher prise petit à petit en respectant certaines règles d’utilisation pour ne pas nuire à sa santé. Il en viendra à avoir un nombre d’heures qu’il devra respecter pour ne pas passer trop de temps devant l’écran.

Tout cela a pour but de privilégier la prise de bonnes habitudes ainsi que la participation à des activités sociales plus humaines, pour éviter le renfermement et le repli. De cette manière, votre proche pourra guérir de son addiction, mais surtout, il éliminera un risque de déclencher ses crises.


Lisez aussi:

Epilepsie et conduite automobile: quels risques ?

Est-ce que l’on peut mourir d’une crise d’épilepsie ?